Essai de définition d'une coquette

16 mai 2006

Coquette : nf ; femelle du coquetier, animal mythique de la tradition culinaire. Selon la légende, la coquette est dépourvue d’oreilles et de tout organe d’audition, ce qui lui permet de ne pas entendre les récriminations du coquetier, son compagnon, réputé pour son humeur bougonne. La figure de la coquette n’a jamais connu d’apogée littéraire, sans doute en raison du caractère délétère des grandes coquettes historiques. On en trouve toutefois mention dans Furetière qui, au fil de ses inintéressantes pages, bien qu’en in-octavo, a parlé d’elle en termes si obscurs que nous jetterons sur eux un voile pudique.

Coquetier : nm ; mâle de la coquette, le coquetier présente la particularité de posséder un corps creux dont la forme épouse parfaitement celle d’un oeuf. Partant, le coquetier s’est vu réduit à un rôle subalterne alors que sa forte personnalité et son charisme lui laissaient espérer des fonctions autrement plus honorables. Écrasé par cette destinée, et par la conduite de sa femelle, qui ne pense qu’à le cocufier, le coquetier traîne son désespoir dans les armoires de notre enfance aux côtés d’autres parias tels le chinois, le cul-de-poule ou le presse-…curé.