Hanter la coquette: définition 1

Marivaudage inventé sous Louis XIV, il s’agit d’une variation du chat et de la souris dans laquelle le Roi poursuit les coquettes dans le labyrinthe végétal d’un de ses châteaux. Cette première variante s’est appelée « courir la coquette ».

Pour donner plus de piquant à la chose, il fut décidé de bander les yeux. Cette deuxième variante s’est appelée ‘tatonner la coquette ». C’est la version la plus connue car popularisée dans la littérature et dans le cinéma.

Mais il y a une troisième variante plus obscure et plus coquine: « hanter la coquette ». Pour pimenter davantage la course à la donzelle, celle-ci est organisée de nuit soit en extérieur soit dans le château et le Roi était alors vêtu d’un simple drap blanc le faisant ressembler à un fantôme, les coquettes ayant elles toute liberté vestimentaire. Le Roi devait alors capturer plusieurs dames et élisait au petit matin la coquette du soir selon des critères tenus soigneusement secret.

Malheureusement cette expression est tombée dans l’oubli car elle ternissait l’image de Louis XIV pour la postérité. Les mauvaises langues prétendent qu’il a eu de multiples déboires lors de ces nuits agitées et avancent même qu’il aurait lui aussi pu être pourchassé par certains nobles.