Image

Ce que cette femme s’apprête à faire, elle seule peut nous l’expliquer. Nous, nous ne pouvons qu’essayer de deviner. Deviner pourquoi elle tient ce morceau de bois comme s’il s’agissait d’un stylet, un stylet dirigé vers le centre de sa main. Comme s’il s’agissait du centre de son corps, de son souffle vital.
Sa concentration est si intense qu’elle ne peut nous laisser de doute : il est question de vie et de mort. Tout, ou rien, telle est cette femme.
Les raisons de son geste ne regardent qu’elle. Dette d’honneur, sacrifice, vengeance – tout se tient. La question n’est pas de savoir pourquoi, ou si elle passera à l’acte, mais quand. Quand elle aura surmonté les ultimes doutes qui entravent sa route de lumière, sa route de mort.
L’arme qu’elle tient ressemble à une plume primitive, et ça n’en est que plus troublant. Ce n’est pas le début d’une histoire qu’elle s’apprête à écrire, c’est un trait de mort qui attend d’être tracé. Ce stylet qui va s’enfoncer dans sa main sera teinté de rouge.
Rien ne laissait prévoir un tel absolu : cette femme n’est pas désordonnée, ses kimonos sont d’une sobriété traditionnelle, son maquillage aussi, à peine esquissé. Seuls quelques cheveux d’un noir de jais, d’un noir d’encre, s’échappent déjà, préfigurant le chemin que suivra bientôt son âme.
Elle est là, qui tient ce stylet, et déjà elle est ailleurs ; dans cet espace vide et glorieux qu’elle appelle de toute sa féroce concentration, de toute sa beauté figée. Elle est seule, terriblement seule et pourtant, pour en arriver là, elle a dû se heurter à d’autres. Elle a dû vouloir affirmer sa volonté, ou bien, ce qui est presque plus probable, elle a dû vouloir obéir, et affirmer son absence de volonté, elle a dû vouloir s’anéantir. Ce sont les autres qui l’ont empêchée de s’accomplir, qui l’ont conduite là où elle en est. Ce sont les autres qui la retiennent encore ; mais pour si peu de temps encore…Le temps d’une autre respiration, d’un nouveau battement de cœur, et elle en aura fini.

Exercice : Partir d’une image (film La Femme de Seizaku, Masumura Yasuzo, image disponible sur le site : http://www.allocine.fr/film/galerie_gen_cfilm=57434&filtre=&cmediafichier=18382600.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *