Voici mon projet

Voici mon projet. Il faut se compter. Compter les pierres, les arbres, et ce bien peu de nous restant encore debout dans la poussière, elle du combat gardant l’émoi.

Voici nos armes que je dépose à même le sol pour que chacun choisisse. Voici du temps, pour voir de loin venir le dernier jour. Voici du sang, qui de la terre toute faim peut satisfaire. Voici des larmes, à garder pour la soif.

Tout cela est à vous, constituera le maigre paquetage que je vous offre depuis mon lit de bruyères sèches. Tout cela est à vous après avoir été ce que j’étais, ce que j’avais gardé des jours d’avant.

Et ce n’est rien, que de vous offrir tout, puisque de moi vous porterez la trace, l’espoir, le souvenir peut-être, dans la lente patience de tout ce que je tais.

(à partir de cet extrait de René Char : « Voici mon projet. Il faut se compter »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *