Mode d'emploi : le tire-bouchon

Précautions d’emploi : à ne pas utiliser sur l’enfant de moins de quinze ans, peut provoquer des lésions cutanées graves surtout quand l’usage du tire-bouchon est associé à un état d’ébriété avancé.
Ne peut sous peine d’amende servir de : cale-livres ; repose-pied ; casse-noisettes ou casse-bonbons (à l’exception d’un usage privé à destination de sa belle-mère, seule exception légalement reconnue).

Préconisation d’utilisation : peut servir à nouer un lien social. Sous le prétexte d’une absence de tire-bouchon, on peut alors rencontrer un ou des voisin(s). La compagnie produisant les tire-bouchons ne peut toutefois être tenue pour responsable des conséquences indésirables produites par un tel lien social :
– mal de crâne résultant d’une cuite prise entre voisins
– grossesse inattendue (même cause que supra)
Egalement, s’utilise très agréablement sur un Pouilly Fuissé 92, particulièrement lorsque celui-ci est accompagné d’un repas aux chandelles ad hoc.
Attention toutefois, un repas particulièrement réussi (ou une cuite comme indiqué supra) peut provoquer la naissance d’une nichée de petits tire-bouchons appelés décapsuleurs et qui en général sont l’apanage des enfants de moins de quinze ans, lesquels s’en servent pour ouvrir toutes sortes de bouteilles contenant sodas et autres bières.
S’utilise librement dans tous les autres cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *