Tous les articles par David S.

Marcelline Desborde-Valmore

Marcelline Desborde-Valmore, je me consume d’amour,

Sublime poétesse, j’aurais voulu te faire la cour

Mais par malheur la Faucheuse t’a ravie à mes soins.

Lors, pris de folie, je saisis une pelle dans mes poings ;

A ma passion nécrophile, succombant sans vergogne

Je fouille six pieds sous terre et exhume la charogne.

Le cadavre est tout roide et secs ses orifices

Mais, licencieux avisé de la rigor mortis,

Un lubrifiant j’utilise pour enduire le calice,

Puis j’entame sans plus attendre mes amoureux transports.

Sous mes assauts frénétiques, la macabre poupée

Gigote et se trémousse, oui oui encore encore !

Dans une ultime secousse, j’honore le macchabée

Mais l’outre est déjà pleine, la vaseline déborde du mort.

Je me souviens…

Je me souviens de la première fois où je me suis tordu le cheville. Mon pied droit a fait un angle à 90° avec ma cheville. C’était en janvier 1996, sur un court de tennis, je ne jouais même pas, j’étais juste là pour faire plaisir à ma copine. On a rompu à la fin du mois.

Je me souviens de la deuxième fois où je me suis tordu le cheville. Mon pied droit a fait un angle à 90° avec ma cheville. C’était en décembre 2003 à Tepic, Nayarit, Mexique. Ca s’est passé en descendant d’un trottoir, un trottoir très haut à cause de la saison des pluies. Je me dirigeais vers un restaurant qui s’appellait « Pollo feliz ». En espagnol ça veut dire poulet joyeux.

Je me souviens du jour où Le Pen a parlé du « détail ». C’était dans la voiture de mon père, la radio était allumée et je ne savais pas qui parlait. Je revenais d’une séance de cinéma : j’étais allé voir « Predator ».

Je me souviens de la première fois où j’ai vu mon cousin habillé à la mode. Il avait vu l’émission de Sydney à la télévision (H-I-P-H-O-P). Il portait un survêtement Adidas et des gants blancs.