Archives de catégorie : Inclassables…

Marcelline Desborde-Valmore

Marcelline Desborde-Valmore, je me consume d’amour,

Sublime poétesse, j’aurais voulu te faire la cour

Mais par malheur la Faucheuse t’a ravie à mes soins.

Lors, pris de folie, je saisis une pelle dans mes poings ;

A ma passion nécrophile, succombant sans vergogne

Je fouille six pieds sous terre et exhume la charogne.

Le cadavre est tout roide et secs ses orifices

Mais, licencieux avisé de la rigor mortis,

Un lubrifiant j’utilise pour enduire le calice,

Puis j’entame sans plus attendre mes amoureux transports.

Sous mes assauts frénétiques, la macabre poupée

Gigote et se trémousse, oui oui encore encore !

Dans une ultime secousse, j’honore le macchabée

Mais l’outre est déjà pleine, la vaseline déborde du mort.

Grr!

Grr!

Grr! quel temps grisâtre
Sur le green de Montmartre
Mais quelle lumière bleuâtre
Dans le mausolée de Jean-Paul Sartre

Grimé en Grr! me clown grimace
Dans l’impasse des Limaces
Alors que les trapézistes trépassent
Non d’un Grr! Sur l’Avenue des Tapas.

Grr! Les filles de joie se réchauffent en rogne
Sous les arbres ahuris du Bois de Boulogne
Alors que les clients avalent des bugnes
Au commissariat de la place des Vignes

Grr! Les péniches bariolées baguenaudent
Sous l’Avenue des Ribaudes
Alors que les avions vindicatifs se viandes
Sous les rires grinçants de la jolie Maude.

Grr!